Vous êtes ici : » Astuces de voyageurs » Bien protéger son sac à dos de la pluie

bien protéger son sac à dos de la pluie

Nous sommes déjà rentrés dans une saison où la pluie est rarement évitable. Il est bien certain que vous ne partirez pas randonner sous une pluie battante mais il est parfois difficile de prévoir une petite ou une grosse averse passagère ! Surtout si on est en balade sur plusieurs jours ou un week-end. La protection du sac à dos est essentielle pour na pas avoir le déplaisir de trouver ses affaires mouillées le soir à l’étape. Alors voici quelques conseils utiles pour protéger son chargement et ses affaires de manière efficace !

Pourquoi protéger votre sac à dos de la pluie ?

Rien de plus désagréable d’abord de devoir enfiler des affaires de rechange complètement trempées : ce n’est pas leur but et ce n’est vraiment pas bon pour le corps fatigué même si elles sont seulement un peu humides. Ensuite vous transportez certainement aussi de la nourriture. Tout n’est pu être pas dans des emballages scellés comme lorsqu’on a acheté les produits et retrouver alors un plat lyophilisé qui ne l’est plus et s’est répandu dans le sac, ce n’est vraiment pas terrible. Je passe les autres exemples d’aliments qui peuvent s’abimer à l’humidité : pain, fruits….etc.
Vous transportez aussi certainement un téléphone ou un GPS ou encore une tablette pour se distraire au gîte le soir, ou encore un appareil photo ? Inutile de vous dire que tous ces appareils électroniques aiment rarement la pluie et baigner dans l’humidité.
On n’y pense pas souvent mais le réchaud, le briquet ou les allumettes aiment rarement l’eau non plus. Idem pour tout ce qui est en papier : cartes topographiques, papiers d’identité…etc.
Bref vous le voyez c’est vital de protéger son sac de la pluie si on veut voyager agréablement sans cumuler les désagréments.
Les sacs à dos sont en général imperméables mais seulement en partie et à une certaine dose. Les coutures ne sont généralement pas imperméables et les fermetures éclair le sont rarement aussi. Les tissus de sac à dos résistent, quant à eux, assez bien face à des pluies modérées mais quand un torrent d’eau s’abat, l’humidité rentrera de manière inévitable. Imperméable ne signifie pas étanche.

Protéger l’extérieur du sac à dos

C’est souvent la manière la la plus classique, car certains sacs à dos comportent une housse anti-pluie qui est intégrée au sac ou bien en rajoutant un poncho par-dessus. C’est pratique, il suffit d’enfiler la housse ou le poncho par-dessus le sac pour le protéger. Et ainsi tout le sac est protégé.
Mais cela a aussi des inconvénients. Dans le cas de la housse, vous n’êtes jamais réellement sûr de son étanchéité et le gros risque est l’accumulation d’eau en bas de la housse faisant une poche d’eau et là, bonjour les dégâts. Je le sais, çà m’est arrivé lors d’un week-end en Chartreuse où matelas et sac de couchage se sont retrouvés trempés. Dans le cas du poncho, je trouve personnellement peu facile de marcher avec cette grande cape. Certains s’en accommodent facilement et apprécient le coté léger de cette protection. Je trouve que ce n’est pas toujours pratique à enfiler et ça me limite la vision de mes pieds et en marchant ce n’est pas toujours sécurisant.
Enfin, on y pense rarement mais en cas d’immersion (une chute dans de l’eau par exemple), ces méthodes ne protègent pas assez efficacement.
C’est pourquoi je privilégie toujours la méthode suivante.

Protéger l’intérieur du sac à dos

Le principe est très simple : mettre le contenu que l’on veut protéger absolument dans des sacs imperméables ou étanches. Je pars du principe que, de toutes façons, tout protéger est impossible et tôt ou tard l’eau pénètre dans votre sac donc autant concentrer l’effort sur les choses à protéger vraiment : celles qu’on a vues plus haut.
Pour cela vous pouvez utiliser des sas doublures de sac à dos à l’intérieur ou mieux (c’est ce que j’utilise), compartimenter les choses (cela réduit les risques) et utiliser des petits sacs étanches à vides d’air ou pas. On peut utiliser de bons sacs zippés pour la congélation si la solution du vide d’air par gain de place n’est pas recherchée.
L’idée d’utiliser des sacs poubelles va pour du dépannage ou pour une sortie à la journée, mais ces produits présentent trop de fragilité port être manipulés plusieurs jours de suite et se déchirent trop facilement.
Cette option est souvent plus légère – les sacs étanches pèsent généralement moins qu’une housse anti-pluie. Il y a moins de chances que le ou les sacs se dégradent par rapport à un poncho ou une housse qui peuvent s’accrocher à l’extérieur. La fiabilité est vraiment l’avantage de cette approche. Par contre, il faut faire attention à ce que l’on met dedans pour éviter les trous (réchaud, clés, etc.).
On peut enfin faire un mélange des deux approches si on veut se protéger au maximum, en particulier si on est certains de croiser de lourds nuages. Pouvoir apprécier sa randonnée, c’est tellement agréable : et aussi marcher sans souci et sans penser à ce qui baigne dans l’eau à l’arrière de votre dos, est fondamentalement précieux. Vous voilà donc armés de solutions pratiques et simples pour protéger votre sac à dos de la pluie lors de vos futures randonnées !

Noter cet article