Vous êtes ici : » Bien s'équiper » Comment choisir un pantalon softshell d’alpinisme ?

pantalon softshell d'alpinisme

Que ce soit à la belle saison ou pour des courses pas trop exposées à des conditions méteo trop rigoureuses ou des passages trop difficiles, le pantalon softshell d’alpinisme est un très bon choix de pantalon pour gravir les cimes et parcourir les crêtes. En effet, aujourd’hui, les produits typés Softshell pour l’alpinisme permettent un compromis intéressant entre confort, légèreté et technicité. Vous trouverez donc ici une revue de leurs propriétés essentielles et les caractéristiques principales à retenir pour pouvoir faire votre choix.
Autrefois, le port d’un pantalon épais en velours était d’usage courant chez les alpinistes. Certains rajoutaient un collant en dessous ou un surpantalon imperméable pour compléter la panoplie. Par contre, les trois éléments ont un poids total qui ne peut rivaliser aujourd’hui avec celui des produits modernes. En effet, les pantalons d’alpinisme dit Softshell sont, pour certains, très adaptés à un alpinisme tout terrain en offrant une protection adéquate avec une légèreté optimale.

Le Softshell n’est pas une matière précise, mais un concept : il s’agit, par traduction, d’une « coquille douce », en opposition au Hardshell, coquille imperméable ne laissant rien passer des éléments de la nature. Les produits Softshell sont fabriqués à l’aide de nombreuses matières variées en polymère, comme le polyamide, doublé de matières souples et élastiques de type élasthanne ou des fibres naturelles, renforcé parfois d’un tissu de type micropolaire. Il s’agit de proposer à la fois un produit respirant, imperméable mais pas totalement, coupe-vent mais moins qu’une simple monocouche en Gore-tex Hardshell… et confortable dans les mouvements. En fait, le softshell est un compromis intelligent et offrant de la polyvalence dans son utilisation.

Les pantalons softshell s’avèrent très adaptés à l’alpinisme sous toutes ses formes. Mais ce sont, bien entendu, les conditions de température et de vent qui détermineront l’usage ou non de ce type de produits, ainsi que l’agressivité du terrain: une fissure de cheminée au granit coupant pourra faire des dégâts rapides sur un beau pantalon; de même, il peut faire souvent froid en face nord et même l’été. A vous donc de voir dans quelles conditions vous pourrez utiliser votre pantalon softshell d’alpinisme.

Les caractéristiques d’un pantalon softshell d’alpinisme 

Le poids : les pantalons softshell de montagne pèsent en général de 500 à 880 grammes. Ils sont donc très légers pour une pratique sportive intensive. La présence de renforts aux chevilles et aux genoux, et l’épaisseur des matières garantissant toujours plus de chaleur sont des éléments qui inévitablement alourdissent le produit… mais qui le rendent aussi en général plus polyvalent et robuste. Pour pratiquer de l’alpinisme, évitez tout de même des pantalons trop légers qui ne seraient certainement pas sassez robustes et adaptés à ce genre de pratique.

Un pantalon softshell  d’alpinisme et de montagne doit donc être renforcé ( parfois par des couches de kevlar pour apporter une protection très efficace) , notamment aux genoux , aux bas des jambes et aussi aux fessiers ; de plus, si votre pantalon peut être équipé de lacets au niveau des chevilles cela sera encore mieux .La présence de ceinture élastique intégrée est aussi un plus pour votre confort et n’est pas à négliger également .
L’effet stretch : selon les modèles et les matières utilisées, le fameux stretch du vêtement, varie. Cette aisance à accompagner le mouvement du corps est essentielle en alpinisme. Un pantalon qui a une matière stretch sera plus facile à porter et offrira une liberté de mouvements plus importante.
La chaleur : choisissez un pantalon avec un bon pouvoir d’isolation thermique. C’est essentiel pour ne pas avoir trop froid lorsque le vent se lève ou en fin de journée. Pour cela, privilégiez les pantalons qui intègrent des fibres (comme la fibre de bambou) qui vont garder la chaleur du corps à l’intérieur par une sorte d’effet miroir.
La déperlance de son pantalon softshell d’alpinisme va traduire sa capacité d’imperméabilité. Tous ces pantalons ne sont pas 100 % étanches et ce n’est pas l’effet recherché. Mais une bonne protection contre l’humidité sera toujours utile .Une étanchéité à environ 8000mm d’eau sera un bon critère de choix.
Enfin, pour compléter la liste des caractéristiques à rechercher, regarder aussi du côté des traitements anti bactériens qui offrent un plus en matière de confort, ainsi, bien sûr que les capacités de respirabilité mais aussi la facilité d’entretien du produit qui est un point à ne pas négliger.
Vous voilà donc armés des caractéristiques essentielles à trouver dans un pantalon softshell d’alpinisme et pour la pratique de la montagne en général. Ce genre de produit est parfait pour les conditions climatiques modérées et pas trop extrêmes : n’hésitez donc pas à le rajouter dans votre liste d’équipements pour parcourir les cimes. Ils permettent par leur compromis et leur polyvalence de profiter des joies de la montagne avec légèreté et confort inégalé.

Comment choisir un pantalon softshell d’alpinisme ?
Noter cet article