Vous êtes ici : » Astuces de voyageurs » Comment s’habiller pour un trail ?

Bienfait du trekking

Il y a bien évidemment autant de manière de s’habiller qu’il y a de trail, de lieux, de types de climats et de météo rencontrées. Mais il y a tout de même des règles à connaître et surtout un guide de réflexion à avoir en tête lorsqu’on fait son choix pour une tenue appropriée pour un événement.

La première des règles sera d’éviter absolument les vêtements en pur coton. Cette matière absorbe trop la transpiration et refroidit ainsi la peau très rapidement. De plus, c’est la manière parfaite pour attraper froid si vous ne vous couvrez pas assez rapidement à la fin de votre entrainement ou de votre course.

En course à pied, en running, en trail, la règle de base, quel que soit la température extérieure, l’intensité ou la durée de la course, est de maintenir sa température corporelle en gardant sa peau au sec. Deux raisons essentielles motivent cette règle : pour éviter de se refroidir et pour son confort, il est primordial de porter des vêtements dont la matière est « respirante ». Il s’agit alors de faire le choix de textiles ou tissus technique, composés de fibres de polyester.

Les trois couches

Selon les conditions météorologiques, il vous faudra faire appel à la fameuse technique des couches que tout le monde connaît certainement mais dont il est bon de faire un bref rappel
Couche 1 : c’est la couche respirante : tee-shirt, corsaire, cuissard, short, etc…
Couche 2 : elle isole et évite de laisser passer le froid tout en permettant un maintien constant de la chaleur du corps. Exemple : collant, maillot thermo régulant
Couche 3 : elle protège (contre le vent, la pluie, la neige). Elle doit être absolument efficace contre le vent, isoler le corps de la température extérieure tout en étant respirant. De plus, une matière imperméable vous permettra d’éviter que l’eau pénètre et ainsi de rester au sec.

Les must-have quelque que soit la météo

Le premier élément auquel il faut être attentif quand on court (en trail ou autre) ce sont les pieds. Donc choisissez avec précaution des chaussettes de course à pied de grande qualité (l’investissement que vous ferez là, ne sera jamais perdu). Choisissez-les sans couture ou bien avec des coutures très plates pour minimiser les risques d’ampoules. Privilégiez les modèles qui possèdent des renforts sur les zones de frottements (talon, bord extérieurs, orteils).
Choisissez également des sous-vêtements de qualité, respirants et sans couture. Et privilégiez l’aspect moulant qui limitera les frottements. Indispensables pour les femmes, un soutien-gorge ou une brassière spéciale course. Les bretelles seront alors de préférence très croisées et également assez larges afin de ne pas bouger pendant la course.

Par temps chaud

Une seule couche suffira : la première

    • pour le haut : un tee-shirt à manches courtes ou sans manches ou un débardeur. Choisissez une tenue assez près du corps afin de libérer les mouvements et éviter les frottements. Une matière technique dans ce cas sera importante pour garantir une bonne ventilation et respiration de la peau.
    • pour le bas : un short, un cuissard, un corsaire. Un short sera plus aéré et plus léger qu’un cuissard/corsaire, mais un short peut entraîner plus facilement des brûlures dues aux frottements entre les cuisses si vous ne le choisissez pas moulant.
    • pour la tête : une casquette respirante est nécessaire et des lunettes de soleil

 

Par temps de pluie

Toujours au moins deux couches dans ce cas-là : la première et la troisième

 

  • pour le haut : un tee-shirt à manches courtes ou longues en fonction de la température extérieure. Évidemment toujours en tissu technique respirant. Selon l’intensité de la pluie, une veste ultra légère (couche 3) plus ou moins imperméable (ou déperlante si la pluie est faible) est nécessaire. Choisissez là dans une matière facilement compactable car souvent il pleut par intermittences et vous aurez forcément envie de la retirer à un moment ou un autre
  • pour le bas : un cuissard voire un corsaire, mais attention, plus il y a de matière plus vous allez vous alourdir une fois mouillé. Un short une fois mouillé n’est vraiment pas agréable à porter.
  • pour la tête : une casquette, protègera les cheveux et les yeux de la pluie. Et si vous portez des lunettes comme moi vous savez que c’est un accessoire indispensable pour éviter d’avoir le regard sans cesse embué !

 

 

Par temps froid

Je conseille fortement l’utilisation des trois couches

 

  • pour le haut du corps le système de couche prend tout son sens par temps froid : la 1ère couche sera respirante : tee shirt technique pour évacuer la transpiration et rester au sec, la 2ème couche isolante pour conserver la chaleur (un maillot manche longue). La 3ème couche sera la protection pour vous protéger du vent et de la pluie / neige et de toutes les intempéries. Opter pour une veste avec un zip (ouverture totale ou à moitié) afin de pouvoir moduler facilement en fonction de votre sensation de chaleur ou de froid
  • pour le bas du corps un collant long de course sera impératif. Même si il est rare de ressentir le froid sur les jambes lorsqu’on court, ne prenez pas le risque de gripper vos muscles ….lorsque le froid a fait son œuvre sur les jambes, en plein effort, il est souvent trop tard pour corriger quoi que ce soit et imperceptiblement l’efficacité décroit sans qu’on s’en rende compte parfois.
  • pour la tête: par temps froid, la chaleur du corps s’échappe par les extrémités et en particulier la tête. Optez alors pour le bonnet qui offre une couverture optimale. Si vous n’aimez pas être trop couvert ou si le froid ressenti n’est pas trop sévère, vous pouvez toujours prendre seulement un bandeau cache-oreilles. Enfin, si vous êtes fragiles ou sensible de la gorge, n’oubliez pas un foulard léger.
  • pour les mains : les gants sont alors indispensables par temps froid afin également de limiter les évacuations de chaleur. Choisissez-les absolument dans une matière respirante.

Pour confectionner votre panoplie vous trouverez dans la boutique CimAlp l’ensemble des articles décrits plus hauts. Ils sont fabriqués avec des matières techniques en privilégiant l’utilisation du 3D-Flex qui permet une tenue ajustée et confortable tout en assurant la compression et le maintien musculaire (ce qui va éviter la plupart des crampes). Les vestes proposées sont également très compactables et se replient en une simple poche, une fois enlevée.
A noter également que vous trouverez des packs allant du pratiquant occasionnel à l’expert et permettant, à un cout étudié, de se procurer l’ensemble des vêtements nécessaires pour pratiquer le trail.

Comment s’habiller pour un trail ?
3.5 (70%) 2 votes