Vous êtes ici : » Astuces de voyageurs » L’entraînement physique avant un trek

Vous avez planifié un trek d’ici quelques mois/semaines… ? Vous vous demandez maintenant si vous êtes physiquement prêt et quels exercices et entraînement physique vous seraient utiles pour être en forme lors de votre trek et ainsi apprécier pleinement de cette expérience ? Lisez ces quelques conseils ci-dessous, qui vous permettront de vous mettre dans les meilleures conditions physiques pour profiter sereinement de votre randonnée.

Une condition physique optimale pour se lancer

Une bonne condition physique est nécessaire pour pouvoir effectuer un trek. Mais que cela signifie-t-il  concrètement ? Tout simplement, atteindre un niveau de qualité physique permettant d’effectuer le trek dans les meilleures conditions. Ainsi, avoir une bonne condition physique, c’est se sentir en bonne forme physique lors de l’activité pratiquée.

Cette forme physique se divise en 5 caractéristiques :

L’endurance cardiovasculaire

Ou l’endurance cardio-respiratoire, représente la capacité des poumons à transférer l’oxygène au sang et le cœur à pomper ce sang vers les muscles et tissus. C’est une donnée essentielle puisque sans ce sang riche en oxygène, le corps ainsi que les muscles sont alors dans l’incapacité de réaliser leur travail.

L’endurance musculaire

endurance

Travailler l’endurance
© Paristra

C’est la capacité à supporter une position, une contraction musculaire durant une certaine période de temps ou à répéter un même mouvement sans se fatiguer.

C’est l’endurance musculaire qui permettra aux muscles de travailler plus longtemps sans ressentir de fatigue excessive.

La force musculaire

Cela correspond, à l’inverse de l’endurance musculaire, à une force à un temps donné. En effet, la force musculaire est la capacité à exercer la force maximale que l’on peut effectuer, en une seule fois.

La flexibilité

C’est la souplesse. Si le niveau de flexibilité est déterminé en partie par la génétique et la structure des articulations, il vous est tout de même possible de travailler à son amélioration par des étirements.

La composition du corps

Cela correspond à la proportion de tissus maigres (os, muscles, organes internes, eau) sur la graisse du corps. Indépendante de votre poids, de la formule IMC, ou de tout autre ratio taille/hanche, le pèse personne ne vous sera donc d’aucune utilité pour déterminer la composition de votre corps.

Le mental : acteur complémentaire à la condition physique

Élément clé, il vous aidera et prendra le relais de votre corps lorsque celui-ci sera confronté aux premières douleurs, alors ne le négligez-pas ! De la même façon que le corps, le mental peut se travailler, notamment par la fixation d’objectifs réalisables par exemple.

Quel entraînement physique effectuer ?

Partir en trek ne s’improvise pas, et une préparation est essentielle. Plusieurs semaines voire plusieurs mois, si vous êtes peu sportifs, seront nécessaires à cette préparation. Vous planifier un entraînement physique régulier est la meilleure de choses à faire. S’y tenir est la plus importante ! Mais quel entraînement faut-il suivre pour se préparer à un trek …?

Hot Hikking

© Kevin Higgins

Marcher ! Cela pourrait paraître trop évident, et pourtant, marcher pour se préparer à un trek est très utile et sera le meilleur des exercices !

Le trek étant une activité d’endurance, le vélo, la natation ainsi que la course à pied, sont d’autres activités très intéressantes pour votre entraînement physique. Cela permettra de varier les plaisir et ainsi ne pas se lasser avec une seule activité.

Pensez à garder toujours un jour de repos entre vos séances de sport, afin que votre corps puisse récupérer complètement.

D’autre part, si vous en avez le temps, il peut être bénéfique, sur une plus courte période, de pratiquer un sport plus intense. Tout cela améliorera votre endurance et votre performance durant le trek. Pour la flexibilité de votre corps, pratiquez des exercices de stretching régulièrement. Ces exercices prépareront ainsi vos articulations aux longues heures de trek que vous effectuerez.

Enfin, n’oubliez pas après chaque journée de marche, de faire des exercices de récupération afin d’être d’attaque pour repartir le lendemain !

Choisir sa tenue pour le trek

En plus de tous ces conseils sur votre condition physique ne négligez l’aspect vestimentaire. En effet, se sentir à l’aise et protégé dans votre tenue est primordial à la pratique d’un sport en général et du trek en particulier. Vos vêtements devront vous protéger des conditions météorologiques et des intempéries éventuelles, ainsi que vous apporter un confort et une liberté de vos mouvements.

La marque CimAlp, est spécialiste de vêtements ergonomiques et technologiques, notamment avec la matière ultra-stretch (3D Flex), qui vous apportera sans nul doute une réponse à vos questions vestimentaires et avec laquelle vous trouverez votre bonheur pour partir en trek !

Armés de ces différents conseils, vous savez désormais ce qu’il vous faudra faire pour vous préparer à votre trek, pour être performant durant celui-ci et ainsi en profiter pleinement. Il ne vous reste désormais plus qu’à choisir votre parcours et à vous lancer dans cette magnifique aventure qu’est le trek !

L’entraînement physique avant un trek
Noter cet article