Vous êtes ici : » Ambassadeur CimAlp » Frédéric Souchon, ambassadeur CimAlp pour la montagne

La montagne n’a aucun secret pour eux. Ils la maitrisent et la pratiquent chaque jour dans ce qu’elle offre de plus beau, mais connaissent également ses pires facettes.

Au PGHM, parce que chaque minute compte, l’équipement ne doit pas être un frein, mais au contraire une aide précieuse.

Frédéric Souchon, a choisi CimAlp pour son équipement personnel, et recommande la marque à tous les adeptes de la montagne, quels que soient leur niveau de pratique et leur ambition.

Pour que la montagne reste toujours un plaisir, CimAlp accompagne ses adeptes jusqu’au bout de chacun de leurs mouvements et vous invite à découvrir une série de clichés depuis le massif du Mont Blanc.

Vous verrez ainsi l’étendue des possibilités que vous offrent vos vêtements CimAlp…

Dépassez-vous avec CimAlp !

fred-souchon


Frédéric SOUCHON est un véritable passionné de montagne depuis son plus jeune âge. Guide de haute montagne, il exerce également avec passion le fabuleux métier de secouriste au sein du PGHM de Chamonix (Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne). Terrain de jeu exceptionnel, cette région lui permet de s’adonner au quotidien à ses passions que sont l’alpinisme et le parapente.

Des clichés du massif du Mont Blanc…

[masterslider id= »1″]


Au fil des mois, Frédéric vous donnera ses conseils, son avis sur les équipements de montagne et vous parlera de ses passions. Pour suivre ses interventions, n’hésitez pas à  « aimer » la page Facebook CimAlp :


Les expéditions de Frédéric

Frédéric a parcouru plusieurs itinéraires majeurs des Alpes (Grandes Jorasses, Droites, Drus, Dolomites, Vanoise, Ecrins…). Mais aussi à l’étranger :

  • Au Yosémite, à El Capitan. Considérée comme « la paroi des parois » avec plus de 1000 m de granite vertical. Il a pu y gravir des voies en escalade artificielle sur plusieurs jours (voies Tangerine trip, The Shield) et avec plusieurs nuits consécutives en lit de paroi pendu appelé « portaledge ».
  • En Patagonie, pays de terre de feu réputé pour ses conditions climatiques très difficile, rendant toute escalade autant aléatoire que délicate. Après un échec à 200m du sommet du Fitz Roy par la voie franco argentine, il réalise les sommets techniques de l’aiguille Poincenot (par la voie Williams/Cochrane) et de l’aiguille Guillaumet (voie Comesaña-Fonrouge).
  • Escalades rocheuses au Maroc, en Grèce et dans plusieurs pays et massifs d’Europe…

« Au-delà de la difficulté, c’est avant tout le plaisir d’être « en haut » et de profiter de ces moments qui font de nous des privilégiés :  le soleil qui effleure les cimes, un bivouac improvisé où l’on a pas fermé l’œil de la nuit mais dont on se rappellera toute sa vie, du regard pétillant de son compagnon de cordée à l’arrivée au sommet, des longs échanges avec le gardien le soir au refuge et le plaisir du verre partagé au retour d’une course. »

Ses objectifs ?

  • l’Airtour, la plus longue des courses françaises à pied et en parapente à travers les Alpes (7 jours et environ 325 km)
  • alpinisme avec quelques grandes courses dans le massif du Mont-Blanc
  • un vol-bivouac en autonomie au départ de Chamonix et à travers les Alpes

 Et de l’action en vidéo…

Frédéric Souchon, ambassadeur CimAlp pour la montagne
Noter cet article