Vous êtes ici : » Ambassadeur CimAlp » Frédéric Souchon nous livre ses récits de sorties en Montagne

Header-S31

Nos innovations nécessitent les conseils des meilleurs professionnels de la montagne. 

Frédéric Souchon, guide de haute montagne et secouriste au PGHM de Chamonix choisit CimAlp pour son équipement personnel.

En quête de nouvelles idées pour vos prochaines excursions Montagne ? Frédéric nous livre quelques récits de ses sorties Alpinisme et Parapente et partage avec nous sa sélection « Les indispensables CimAlp» qui l’accompagnent lors de chaque expédition.

Frédéric raconte son tour du « glacier du Tour » par les sommets

 » Après avoir survolé le secteur plusieurs fois ou arpenté les sommets du Chardonnet et de l’aiguille du Tour, il m’est venu l’idée de tenter un parcours original : faire le tour du glacier en passant par tous les sommets et si possible en moins de 24h ! Si l’idée est attrayante sur le papier, après une première étude des cartes et des topos (glacier entouré d’une ligne d’arêtes et de sommets sur plus de 18 km) il semble que la partie soit loin d’être gagnée, avec des sections assez peu fréquentées sur le parcours…

1er juillet 2015 : avec Jeff Mercier, mon coéquipier et collègue au PGHM, nous décidons enfin de nous lancer ! L’enchaînement a débuté du hameau du Tour à 1400m puis nous a conduit sur les voies normales de tous les sommets emblématiques qui entourent le glacier du Tour à savoir: Péclerey, les 2 becs rouges, l’aiguille du Passon, l’aiguille du Chardonnet, la grande fourche, la petite fourche, la tête blanche, l’aiguille Purtcheller et enfin l’aiguille du Tour…

photo 1

Vue sur l’aiguille du Tour 3542m au lever du jour depuis le col du Passon.

photo 2

Au sommet de l’aiguille du Chardonnet 3824m, avec au fond la dernière ascension prévue en fin de journée, l’aiguille du Tour, qui est encore très loin !

Un cocktail de 20h de courses d’arêtes, de recherches d’itinéraires, de rochers, de glaces, d’escalade et de marche sur glacier.

S31

Pour ce genre d’enchaînements de courses estivales sur glacier et en rocher, l’équipement est essentiel : il doit être technique, confortable, stretch, étanche, léger, et pratique à transporter dans le sac à dos.

Voici ma sélection « Les indispensables CimAlp » pour ce genre d’expéditions :

– Le pantalon de montagne Laos 4 : tissu 3D Flex plus, 100% stretch, résistant et ultra confortable.

– T-shirt compression ultra-confort EMANA : les nouvelles fibres EMANA® sont dotées de propriétés thermorégulatrices agissant sur la microcirculation sanguine, et apportent une sensation de bien-être durant l’effort. Le tissage 3D-Flex® induit un stretch plus important pour effet compression/contention (maintien ferme des muscles).

Veste Ultrashell étanche ultra-respirante VINSON avec renforts Kevlar : un must-have !

– T-shirt séchage ultra-rapide & anti-odeurs VENTURI : sèche 10 fois plus vite ! Ultra-respirant, léger, anti-odeurs et polyvalent.

Gilet en duvet synthétique primaloft DOWN : coupe-vent et léger et chaud comme un duvet.

Veste légère SoftShell 3 couches CROSS : cette veste en tissu Softshell stretch vous accompagnera dans vos activités outdoor. Pensée pour des activités sportives comme le nordic walking, ski de fond, mais aussi idéale pour le VTT et la randonnée sportive en montagne.
Inserts en maille stretch 3D Flex aux coudes et aux aisselles pour une liberté de mouvements maximum. Coupe-vent, imperméable et respirante !

Veste de randonnée membrane imper-respirante RAIN : à avoir au fond du sac en cas de pluie ! Veste très légère, imperméable, respirante et compressible. Extensible, elle vous protège des intempéries.

– Chaussettes de randonnée performante HIKKING : performantes et solides pour la pratique de la randonnée, marche à pied en montagne. Elles présentent une ergonomie pied droit, pied gauche, un talon et une pointe en CORDURA 4x plus solide que du polyamide, et de la laine mérinos pour limiter les odeurs.

– Sacs étanches vide d’air spécial Voyage : ces sacs permettent d’économiser jusqu’à 70% de place, et protège de l’eau, des odeurs et des insectes.

 

Le projet phare de Frédéric pour la rentrée : « Traversée des Alpes en Vol-Bivouac »

GTA

Cette grande traversée des Alpes nous emmènera des rives du lac Léman à la Méditerranée. Nous avons opté pour une mobilité douce, respectueuse de la montagne, à pied ou en parapente exclusivement. La particularité de ce projet est de réaliser l’ascension des 6 points culminants des 6 départements traversés :

– HAUTE-SAVOIE : LE MONT-BLANC 4810m
– SAVOIE : LA GRANDE CASSE 3855m
– ISÈRE : PIC LORY 4088m
– HAUTES-ALPES : BARRE DES ÉCRINS 4102m
– ALPES DE HAUTE PROVENCE : AIGUILLE DE CHAMBEYRON 3412m
– ALPES MARITIMES : LA CIME DU GELAS 3143m

Les liaisons entre les sommets s’effectueront au maximum en parapente, ou en randonnée en cas de conditions de vols défavorables. Ce mode de déplacement nous demandera d’emporter avec nous tout le matériel de vol, de marche et de bivouac dont nous aurons besoin. Ce projet va nous permettre d’allier l’alpinisme, la randonnée et le parapente. Ainsi, La montagne sera mise au premier plan de notre périple en nous offrant ce qu’il y a de plus important à nos yeux, à savoir : l’effort, l’esprit de cordée, le respect et le partage.

A la différence de la pratique classique de l’alpinisme où le sommet peut être considéré comme une fin en soi, pour nous les cimes gravies seront les tremplins de notre odyssée. Aujourd’hui, partir à l’aventure est encore possible à quelques pas ou envolées de chez nous !

Pour cette traversée, nous avons choisi d’emmener dans nos sacs des produits légers, peu encombrants et efficaces que ce soit en vol ou sur terre lors de nos ascensions !

bagage

Le matériel que nous emportons sur notre dos quotidiennement soit environ 20 kg !

Suivez toute l’actualité relative à la traversée sur notre page Facebook ici !

Bon été sportif à tous !  »

Fred

Frédéric Souchon nous livre ses récits de sorties en Montagne
Noter cet article