Vous êtes ici : » Bien s'équiper » Poche à eau ou gourde pour la randonnée ?

Il y a plusieurs années de cela, les randonneurs ne juraient que par la gourde. Cependant, on peut constater que la poche à eau est de plus en plus prisée. Mais alors, quoi choisir ? Chacune a ses avantages et ses inconvénients. La comparaison qui suit  permettra à chaque randonneur de faire son choix en fonction de ses critères personnels.

La gourde de randonnée classique : fiable et passe-partout

gourde ou poche à eau en randonnéeLa gourde classique a largement fait ses preuves : il s’agit d’un équipement indispensable pour partir en randonnée. En effet, c’est important d’avoir quelque chose de solide dans lequel stocker l’eau potable. Vous ne risquez pas de percer votre gourde métallique, même si vous laissez tomber votre sac à dos par terre par accident. De plus, une gourde de la sorte peut durer plusieurs années, ce qui est véritablement un bon point si vous partez souvent en randonnée. Et quand bien même elle est hors d’usage, vous pourrez en racheter une sans difficulté, puisque la gourde métallique est peu onéreuse.

L’autre avantage de la gourde métallique, c’est qu’elle peut contenir différents types de boissons : eau, café, thé ou autres. D’ailleurs, il est très facile d’entretenir une gourde en métal, un lavage simple permettra de le nettoyer en profondeur et d’empêcher toute prolifération de bactéries ou autres. Enfin et non des moindres, la gourde en métal protège votre boisson contre le froid : l’eau, le thé ou le café que vous transportez dedans ne se mettra pas à congeler en très peu de temps, même si vous gardez la gourde à portée de main.

Cependant, la gourde en métal n’a pas que des avantages. Parmi les plus importants inconvénients d’emporter ce type de matériel, c’est que ce n’est pas très pratique. En randonnée, il faut parfois grimper, traverser des rivières ou franchir des obstacles où vous avez besoin de vos mains. Encore faut-il citer le besoin de s’arrêter, d’ouvrir le sac à dos et de chercher la gourde lorsqu’il faut se désaltérer.

De plus, il faut savoir que la gourde métallique est lourde. Quand on sait que le poids du paquetage est un critère important pour réussir une randonnée, ce n’est pas très encourageant d’emmener deux ou trois gourdes pleines avec soi. Et pourtant, c’est nécessaire parce que les gourdes métalliques ont souvent une contenance limitée. De plus, les gourdes en métal sont toujours autant encombrantes dans le sac à dos, même si elles sont vides.

gourde ou poche à eau en randonnée

La poche à eau : pratique et innovante

gourde ou poche à eau en randonnéeLa poche à eau, est une sorte de gourde en plastique malléable équipée d’un tuyau pour boire. En randonnée, c’est très pratique pour boire une gorgée de temps en temps : il suffit de mettre le tuyau à la bouche et d’aspirer. Nul besoin de s’arrêter, d’ouvrir le sac à dos ou de faire quelque acrobatie pour attraper la gourde. D’ailleurs, cet aspect pratique fait le succès de la poche à eau. De nombreux sportifs l’utilisent pour s’hydrater : les cyclistes, les pilotes de course automobile, les coureurs, etc. Il y a deux types de poche à eau de randonnée : il y a les poches qu’on remplit d’eau et qu’on place dans le sac à dos, et celles qui sont fournies toutes intégrées avec des sacs spécifiques.

Pour la randonnée, c’est plus pratique de choisir une poche à eau qui se met dans le sac de randonnée. D’ailleurs, la poche à eau est étanche et s’adapte à toutes les formes. Même si votre sac est serré, votre poche à eau saura s’adapter pour rentrer dedans. Bien évidemment, le poids est également un atout considérable pour la poche à eau : à contenance égale, elle est bien plus légère que la gourde métallique. En parlant de contenance, il faut savoir que les poches à eau peuvent généralement accueillir plus d’eau que les gourdes en métal. Bien sûr, ça dépend des marques et des modèles mais en général les poches ont une contenance qui peut varier de 1 à 3 litres.

gourde ou poche à eau en randonnéeCependant, la poche à eau se nettoie difficilement. Pour cette raison, il n’est pas très conseillé d’y mettre des boissons autres que de l’eau. En effet, un mauvais nettoyage pourrait donner facilement lieu à une prolifération de micro-organismes, sans parler des mauvaises odeurs. De plus, la poche à eau est plus fragile que la gourde en métal. Elle peut supporter les chocs mais pas les objets pointus ou tranchants.

Enfin dernier inconvénient et non des moindres, la poche à eau ne permet pas de connaître précisément la quantité d’eau bue. Comme il est facile d’aspirer par la pipette, vous pourriez avoir tendance à boire trop et sans arrêt. Si vous êtes dans une situation où il est indispensable d’économiser l’eau, il vous faudrait alors sortir la poche du sac, ce qui serait peu pratique. Il existe bien des poches à eau connectées qui permettent de suivre cette consommation directement au niveau de la pipette par système électronique, mais ce type de gourde est encore onéreux.

Une affaire de goût et d’habitude

Comme on le voit difficile de trancher entre la gourde de randonnée et la poche à eau. néanmoins si vous êtes un randonneur au long cours et aguerri, la poche à eau vous sera certainement plus pratique et profitable au vu de sa contenance. Pour des courtes randonnées à la journée, le bidon ou la gourde sont suffisants.C’est aussi enfin une question d’habitude et de goût. Vous pouvez très bien essayer une gourde et une poche à eau et voir laquelle vous vous convient le mieux.

Noter cet article