Vous êtes ici : » Idées originales de randonnées » Treks au Maroc : idées et conseils

Le Maroc a la chance d’avoir des massifs montagneux diversifiés et parmi les plus beaux du monde et aussi d’avoir une météo propice à la randonnée toute l’année. En effet certaines montagnes restent accessibles quand le Haut Atlas est impraticable à cause de la neige. Partez donc avec nous à la découverte d’idées de treks au Maroc et de conseils pour les savourer de manière optimale.

Où faire des treks au Maroc ?

 

Le djebel Toubkal

L’ascension du djebel Toubkal, plus haut sommet d’Afrique du Nord (4 167 m), est un trek phare au Maroc : on peut partir directement d’Imsil, au sud  de Marrakech pour faire un trek direct jusqu’au sommet (un peu plus de 60 kms) ou faire un circuit autour du Toubkal (6 à 10 jours suivant l’itinéraire choisi). Cette ascension  ne présente pas de grandes difficultés techniques et  l’assistance des muletiers et de leurs mulets évite des efforts physiques très  importants et permet d’apprécier pleinement le panorama. Par ailleurs, l’altitude ne dépassant qu’à peine 4 000 mètres le mal aigu des montagnes pose assez peu de problèmes. L’été est la saison la plus propice car la neige et les névés sont absents mais des orages brefs et violents peuvent se produire. Du sommet un large panorama s’offre au regard récompensant les efforts fournis. On domine les vastes étendues de l’Atlas et du grand Sud  et on aperçoit également le sommet de la station d’Oukaïmden.

Le massif du M’Goun

Toujours dans le Haut Atlas, l’Ighil M’Goun est le petit frère du Toubkal  et culmine à 4071 m d’altitude, offrant la possibilité d’une ascension sans glacier et possible pour beaucoup de randonneurs ayant une bonne pratique. Des treks de 3 à 6 jours sont organisés autour de ce sommet et offrent des  paysages  d’une incroyable diversité, passant de gorges arides à des vallées luxuriantes.

treks au maroc

La Chaîne du Rif

Au nord du Maroc, près de la Méditerranée, la chaîne du Rif  comprend les montagnes les plus basses du Maroc  qui sont idéales au printemps mais aussi praticables au cœur de l’hiver .De grandes  forêts de chênes verdoyantes et des  pentes couvertes  de fleurs sauvages parsèment le paysage. Un trek de quelques jours en traversant le parc national de Talassemtane  est une merveille où, la découverte de  villages berbères jusqu’à la spectaculaire formation rocheuse du pont de Dieu, sont des moments de bonheur garantis après l’effort de la marche.

 

Le Djebel Sarhro

Le Djebel Sarhro est situé entre  le Haut Atlas et la vallée du Dadès. Ce sont des paysages arides mais grandioses et majestueux qui s’offrent au regard du marcheur. De nombreux treks de 4 à 7 jours y sont organisés et offrent un terrain de découverte particulièrement agréable en hiver.

L’Anti-Atlas

L’Anti-Atlas  est la dernière chaine de montagne marocaine  avant le Sahara. Massif encore assez peu  fréquenté, il offre la possibilité de treks variés aux randonneurs les plus aguerris. On peut ainsi partir pour une semaine  gravir le pic volcanique du djebel Siroua ou faire un trek de 5 jours à travers les villages de la vallée des Ammeln jusqu’au djebel L’Kest. L’Anti Atlas offre une véritable authenticité sous les pas du marcheur et un dépaysement total garanti.

 

Les cartes de randonnée pour les treks au Maroc

Les cartes topographiques du Maroc sont généralement établies au 1/100 000 et parfois au 1/50 000.

La Direction de la cartographie à Rabat est la meilleure adresse où acheter des cartes au Maroc : le site de l’ANFCC (Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie) propose toute  la liste des cartes en vente (http://www.ancfcc.gov.ma). Il est aussi possible de trouver beaucoup de cartes en vente sur le net auprès des sites marchands habituels.

 

 

Les vêtements pour les treks au Maroc

Eté ou hiver, vous aurez besoin de bonnes  chaussures de randonnée solides  et qui soient déjà faites à vos pieds, et d’un coupe-vent imperméable car le temps peut changer très vite. Choisissez par exemple une veste légère compactable. Et quelle que soit la saison prévoyez un couvre-chef, un écran solaire avec un indice élevé et de bonnes lunettes de soleil très couvrantes.

L’été (juin à août), des pantalons amples et légers et des chemises à manches longues sont le mieux. Les nuits pouvant être fraîches même à basse altitude, une polaire ou un sweat chaud  sont conseillés.

L’hiver (novembre à mars), les vêtements chauds, bonnet de laine et gants seront de rigueur dans le Haut Atlas. Préparez-vous à affronter des températures très basses où que vous alliez randonner dans le pays et en particulier la nuit. La chaine du Rif présente malgré tous des températures plus douces au cœur de l’hiver grâce à la proximité de la méditerranée mais attention aux températures ressenties en cas de grand vent.

 

 

Les guides de treks au Maroc

Pour faire de la randonnée au Maroc, il est indispensable de recourir aux services d’un guide. Gardez à l’esprit qu’un pseudo-guide polyglotte rencontré à Marrakech n’aura pas la même compétence qu’un guide de la région, connaissant parfaitement le secteur de votre randonnée.

Les guides officiels sont détenteurs d’une carte officielle avec photo. Votre guide doit être agréé par la Fédération royale marocaine de ski et montagne ou l’Association nationale des guides et accompagnateurs en montagne du Maroc. Il doit avoir le statut de “guide de montagne”, obtenu après six mois d’apprentissage au Centre de formation aux métiers de montagne, une école installée à Tabant, dans la vallée des Aït Bouguemez. Ne  confondez pas le « guide de montagne » avec le «  guide touristique » : ils n’ont pas les mêmes compétences et savoir-faire.

Si vous passez par un tour opérateur votre guide sera fourni pas celui-ci, sinon il vous incombe d’en chercher un, en particulier auprès de  l’Association nationale des guides et accompagnateurs en montagne du Maroc.

Si un guide rechigne à vous présenter sa carte officielle, cela signifie sans doute qu’il n’en a pas ou que celle-ci a expiré (elle est renouvelée tous les trois ans).

 

En conclusion, il y a beaucoup de possibilités de trek au Maroc offrant une grande diversité de de paysages et d’atmosphères. Et même aujourd’hui où le tourisme y est un peu ralenti, ce pays offre encore de bonnes conditions de sécurité et d’accueil pour les marcheurs au long cours.

 

 

 

 

Treks au Maroc : idées et conseils
5 (100%) 2 votes