Vous êtes ici : » Idées originales de randonnées » Préparer le GR20 : nos conseils

Le Gr20 est devenu au fil des années, un Graal que tout  randonneur averti veut accrocher au tableau de ses exploits. Véritable défi sportif qui tente chaque année près de 20 000 personnes, ce parcours ne peut pas vraiment s’aborder à la légère. C’est un  des sentiers les plus durs mais aussi un des plus sauvages donc vous devrez être entrainé sportivement et habitué à un peu d’autonomie pour le réussir. Que ce soit avec un objectif dépaysement ou de dépassement de soi, voyons ci-dessous comment préparer le GR20 pour le réussir.

préparer le gr20

Le GR20 c’est quoi ?

le GR20 c’est tout simplement environ 180 kilomètres en 16 étapes et plus de 10.000m de dénivelé positif ! Il serpente à travers la Corse dans une diagonale qui rejoint  Calenzana au nord à Conca au sud. Il est à la fois très technique au nord du parcours et devient plus abordable au sud. Vous y serez au milieu d’une nature très belle mais faite d’isolation. A part dans les refuges,  aucun point de ravitaillement, si ce n’est Vizzavone au milieu du parcours. A part d’autres randonneurs, vous ne croiserez que des animaux ou des troupeaux par endroits, et vous ne couperez que quelques rares routes sur votre itinéraire .Un programme qui peut faire rêver mais qui suppose une préparation bien précise et un bon entrainement.

Comment préparer le GR20 ?

Le GR20 est  très difficile et très technique  mais il n’est pas impossible ! Il suffit de ne pas prendre à la légère la réalité du terrain et de ne pas partir non entrainé ni rodé à la randonnée.

Il est nécessaire d’être un bon marcheur pour faire le GR20. Mais cela ne suffit pas. il faut aussi être un bon marcheur, endurant , qui est habitué à grimper et descendre et porter une charge conséquente.

L’idéal est d’être un randonneur expérimenté qui fait des randos à la journée sans aucun problème sur des parcours d’une dizaine de kilomètres en terrain accidenté ou 20 kilomètres et plus en terrain vallonné. Une bonne préparation peut consister à marcher à minima une fois par semaine pendant les six mois qui précèdent en incluant plusieurs week ends et notamment deux mini randos de 4 jours consécutifs en terrain de montagne dans les 3 derniers mois.

Cela vous permettra de vous tester sérieusement mais aussi de tester votre matériel, vos vêtements, vos chaussures et votre aptitude à vivre un peu coupé du monde pendant plusieurs jours d’affilés. Testez à cette occasion également votre mode d’alimentation : plats lyophilisés etc…Préparer le GR20 ce n’est pas seulement donc physique mais c’est aussi s’habituer à un mode de vie de deux semaines.

Habituez vos muscles aux efforts de la montée et de la descente et travaillez  vos appuis et vos chevilles car il est souvent question aussi de poser les pieds sur un terrain instable lors du GR20.

Pour préparer le GR20, au-delà de l’entraînement physique, il faudra aussi penser à bien préparer votre matériel. Pendant 16 jours, vous devrez accepter les aléas climatiques. Vous passerez dans des endroits très engagés, vous serez confrontés aux très fortes chaleurs, à la pluie. Prévoyez vos vêtements  en conséquence pour faire face au froid, au soleil, au vent, à la nuit fraîche de l’altitude. Imaginez tous les cas de figure pour prévoir l’équipement adéquat et surtout équipez-vous de vêtements techniques adaptés et ne partez pas avec un polo ou un t-shirt ultra classique. Ne faites pas l’erreur non plus de partir avec des chaussures ultra neuves qui n’ont jamais servies.

préparer le gr20

 

Quelle est la meilleure période pour faire le GR20 ?

 

Il faut savoir qu’une bonne partie du parcours se fait à une altitude élevée. Donc avant mai, les refuges restent ouverts mais ils ne sont pas gardés et le sentier est d’ailleurs complètement enneigé à beaucoup d’endroits.

Juin à septembre représente certainement la meilleure période. Bien évidemment du 8 Juillet jusqu’à fin Aout c’est un peu le rush et il y a beaucoup de monde sur le sentier.

Juin et septembre peuvent être parfaits. Néanmoins, selon les années, le mois de Juin peut présenter des névés subsistants ici et là et Septembre a quelques fois des sources d’eau complètement taries.

Dans quel sens faire le GR20 ?

Il n’y a pas de réel sens préconisé. Le GR20 peut se faire dans les deux sens sans aucun problème. Si vous le tentez en début de saison, il vaudra mieux démarrer alors par le Sud car vous rencontrerez les hautes altitudes du Nord un peu plus tard et peut être vous éviterez ainsi la neige. D’un point de vue sportif on peut par contre conseiller de démarrer par le Nord car vous gardez ainsi une portion plus facile pour la fin et pas le contraire !

 

Préparer le GR20 pour le faire en autonomie

 

La principale différence si vous faites le GR2O en toute autonomie c’est l’équipement et la charge que vous aurez à emporter.  Le seul point de ravitaillement possible étant à mi-parcours à  Vizzavone, il vous faudra donc emmener assez de vivres pour faire vos 3 repas par jours pendant 8 jours ! Cela représente un poids conséquent dans un sac ! Surtout en sachant que le poids idéal ne devrait pas dépasser les 18 à 20 kgs pour pouvoir profiter sans trop souffrir. Cela implique un choix très sélectif dans vos vêtements et votre équipement et un entrainement assez rude si vous avez un peu plus de poids.

préparer le gr20

 

Les derniers conseils pour réussir le GR20

  • Faites-le à plusieurs : c’est bien plus sympa et surtout plus sécurisant. Et d’un point de vue moral, l’entraide est un avantage précieux pour affronter les difficultés.
  • Veillez bien à votre réserve d’eau. N’hésitez pas à remplir vos bidons et gourdes à chaque opportunité. Il est assez fréquent de devoir rester ensuite plusieurs heures sans aucun point d’eau disponible.
  • Prenez soin de vos pieds : soins des ongles, massages, crème le soir à l’étape sont nécessaires pour avoir un « outil » de marche en bon état et ne pas souffrir.
  • Veillez à votre sommeil : une bonne nuit est la clé d’une bonne récupération pour affronter la journée du lendemain.
  • Testez tout votre matériel sur des sorties précédentes. Ne jamais partir avec quelque chose que vous n’avez jamais utilisé !
  • Réservez les refuges à l’avance. Vous pouvez désormais réserver les refuges en ligne sur le site du Parc National et c’est une sécurité bien utile en période d’affluence au cœur de l’été.

 

Le GR20 est un défi sportif mais il reste accessible. Préparer le GR20  sérieusement passe par un entrainement raisonnable, une planification rigoureuse et une bonne organisation. Ensuite, vous n’aurez que du plaisir. La beauté des paysages sauvages de la Corse vous comblera et vous apportera de belles joies et de beaux souvenirs !

Préparer le GR20 : nos conseils
4.5 (90%) 2 votes