Vous êtes ici : » Astuces de voyageurs » Quels critères pour choisir ses bâtons de randonnée ?

Bâtons randonnée télescopiques CORKLITE

Comme pour n’importe quel matériel le choix de vos bâtons de randonnée est essentiel pour vous garantir une aide efficace et sans causer de dommages pour votre organisme. Le choix est souvent vaste et ce n’est pas toujours facile de sélectionner le matériel adéquat .C’est pourquoi nous allons voir ici quels sont les critères essentiels de choix et les paramètres sur lesquels vous devrez être attentifs lors de votre achat.

Le prix

Parlons tout de suite du prix pour dire que ce n’est pas l’élément essentiel. Comme dans bien des cas, faites attention, un prix élevé n’est pas forcément synonyme absolu de qualité. Et, vous trouverez aisément de bons bâtons de randonnée pour un prix modique. A l’inverse, un prix dérisoire est souvent synonyme de qualité médiocre, voire de fragilité à long terme. Alors, dans un premier temps regardez la fourchette du marché et faites-vous une idée du prix mini en dessous du quel vous ne devez pas descendre. Enfin, plus un bâton est léger, plus il est couteux et tout ce qui ajoute du confort se retrouve aussi dans le prix (matériau des poignées, système antichoc, etc.) donc trouvez le bon équilibre entre votre budget et la liste des critères de qualité que nous détaillons ci-dessous.

Le poids

Le poids des bâtons va dépendre essentiellement des matériaux utilisés pour leur construction et le confort d’utilisation de ceux-ci est proportionnel à leur légèreté.

Attention néanmoins, certains bâtons ultralégers sont assez fragiles et ils seront à éviter pour les grands gabarits ou les personnes les plus lourdes.
En général, retenez qu’environ 300 gr par bâton est déjà un poids léger qui conviendra à la plupart des randonneurs.

Le système de serrage

Voilà peut être le point essentiel à scruter de très près : le système de serrage et de déploiement de vos bâtons. Tous les fabricants utilisent des technologies différentes, et les systèmes ne sont pas de la même qualité d’un fabricant à un autre, mais on peut essentiellement distinguer 3 principaux systèmes avec certains avantages et certains inconvénients :

A vis

Avec ce système, il suffit de choisir la longueur voulue (grâce à des graduations en général) en faisant coulisser les brins et de les visser ensemble. Pour les replier, il suffit de les dévisser et de les faire coulisser les uns dans les autres.

Ce système est le premier à être apparu et sûrement le plus courant. Il équipe maintenant surtout les bâtons de randonnée bon marché et permet de régler la taille des bâtons assez facilement. Le principal inconvénient de ces bâtons est qu’ils se dérèglent parfois pendant la marche. Cela peut se faire au fur et à mesure ou soudainement. Et je vous garantis l’effet de surprise et surtout l’aspect très dangereux lorsque cela arrive !

Et si vous vissez et serrez très fort …..alors vous aurez un mal de chien à les dévisser une fois arrivés à bon port !

En conclusion, je recommande ce système essentiellement pour des randonnées à la journée (sans un gros sac à dos), la balade, ou pour des utilisations occasionnelles et sur des terrains assez faciles.

A clip ou système de blocage

Ce système est aujourd’hui très répandu et bénéficie de sa facilité d’utilisation : il suffit de « clipper » le brin déployé à la longueur voulue et le serrage est assuré.
Ce système est très pratique et très rapide, mais généralement plus cher que le système à vis. Il peut, certes, parfois, se dérégler, mais très rarement, et jamais brutalement.
C’est un très bon choix pour les personnes randonnant régulièrement et qui appliquent des efforts soutenus sur leurs bâtons (descentes raides, sac à dos lourd, grands gabarits…etc).

Pliage en Z

Un fil élastique tient les brins ensemble. Pour monter les bâtons, il suffit de déplier les brins et de les emboîter les uns dans les autres. Puis de verrouiller le tout en actionnant la poignée et le brin du haut. Pour les ranger, il suffit d’appuyer sur ce bouton pour déverrouiller le système, d’enfoncer le brin du haut dans la poignée, puis de séparer les brins et les replier.

C’est un système pas toujours très pratique, rapide et qui ne se dérègle pas. En général cela permet d’avoir des bâtons plus légers. Mais, selon moi le principal inconvénient est que la taille des bâtons n’est pas réglable et c’est très regrettable.

Les bâtons équipés de ce système seront donc, selon moi, préférables pour une utilisation sur le plat ou sur des terrains avec peu de dénivelé.

Utilisation des bâtons en montée

Le réglage de la longueur de vos bâtons

L’utilisation de bâtons de randonnée ne peut se faire que s’ils sont adaptés à votre taille. Si ce n’est pas le cas vous ferez des efforts inutiles et fatigants et surtout vous aurez une mauvaise position de marche qui entrainera des douleurs à long terme.
La meilleure et la plus simple des méthodes pour trouver la longueur optimale de vos bâtons est de vous positionner en terrain plat, le corps droit, vos coudes formant un angle droit (vos avant-bras sont à l’horizontale) quand la pointe est au contact du sol et que vous avez le bâton en main.
Par contre lorsque vous serez en montée, vous pouvez raccourcir un peu la longueur de vos bâtons et les rallonger une fois en descente.
Les matériaux

Le plus courant pour la partie tubulaire est l’alliage d’aluminium car c’est un excellent compromis entre solidité, prix et légèreté. Bien sur tous les alliages ne sont pas identiques et certains sont plus légers que d’autres. A noter par contre que l’aluminium peut plier mais casse rarement.
Certains bâtons de marche contiennent des fibres de carbone : ils sont alors plus légers, amortissent un peu mieux les vibrations, mais sont moins solides et plus chers. Enfin, on voit également apparaître sur le marché des modèles avec du titane, ce qui rend les bâtons légers et solides mais là aussi le prix est nettement plus élevé.

Les poignées

La qualité de la poignée d’un bâton de randonnée est certes essentielle mais je me suis rendu compte qu’à la longue on s’habitue pratiquement à toutes les formes. Par contre le matériau utilisé est essentiel : vous aurez le choix entre du plastique, du caoutchouc, de la mousse ou encore du liège. Le plastique à 100% est à éviter absolument pour le vrai randonneur car vous transpirerez, glisserez et n’aurez donc pas une prise optimale. Les poignées en caoutchouc sont peu chères mais pas forcément très durables (ce matériau s’abime au soleil et au froid). Les poignées en mousse sont meilleures en terme de confort et de prise, mais n’auront pas la qualité supérieure de celles incorporant du liège : elles sont à privilégier pour leur résistance et leur confort.
Enfin, achetez toujours (cela va sans dire) des bâtons équipées de dragonnes : elles soulagent le poignet et permettent le transfert de l’effort de manière plus aisée. Soyez, pour cette partie, attentif à la largeur de la dragonne et à l’épaisseur du matériau (certaines sont rembourrées).

Les pointes

La qualité de la pointe de votre bâton de randonnée est primordiale : en effet c’est votre élément de liaison au sol ! Il en existe en acier, peu chères mais très peu résistantes. Par contre, choisissez de préférence des pointes en tungstène : elles sont durables et offrent une bonne accroche au sol. Vous pouvez aussi transporter avec vous des embouts en caoutchouc pour couvrir les pointes lorsque vous êtes sur une route et ne souhaitez pas trop faire de bruit.

Vous avez maintenant les éléments essentiels qui devront guider votre choix en matière de bâtons de randonnées. Ce sont des compagnons de tous les instants alors ne les négligez pas : ce ne sont pas des accessoires futiles ! Enfin, comme à son habitude, CimAlp a tenu à fournir à ses clients des produits qui respectent, en la matière, sa philosophie de qualité et de solidité. Il ne vous reste plus qu’à aller jeter un œil sur le site pour y trouver votre bonheur !

Quels critères pour choisir ses bâtons de randonnée ?
Noter cet article