Vous êtes ici : » Idées originales de randonnées » Randonnée Circuits Arts et Traditions sur les hauts plateaux de Madagascar

Il est un pays, 4ème plus grande île du monde, qui se démarque de ses cousins africains par son isolement mais aussi par sa diversité. J’ai nommé : Madagascar.

Madagascar, l’île Rouge

Cet isolement, d’abord géologique (détachement du Gondwana il y a de cela 150 Millions d’Années), puis faunistique et floristique (plus fort taux d’endémisme au monde avec 80%) conforte « l’île Rouge » dans sa position de hotspot de la biodiversité.

Rizières en terrasse © MahayExpedition

Rizières en terrasse © MahayExpedition

Le peuplement de Madagascar est récent (environ 2000 ans) et s’est réalisé par vagues successives. Les uns venant d’Indonésie, de Malaisie, les autres d’Afrique ou de la péninsule Arabique. N’oublions pas les allées et venues des colons (colonie Française de 1896 à 1960).

Antananarivo, la ville des mille guerriers, est située en altitude (800m) et encerclée de multiples collines. Les rizières et la terre latéritique rouge remplissent ce panorama de couleurs chatoyantes et donnent déjà un bel aperçu de la campagne du Vakinankaratra et Betsileo que vous serez amenés à découvrir au court de ce voyage hors du temps.

Village de Tana à Madagascar ©MahayExpedition

Village de Tana à Madagascar © MahayExpedition

Tana, comme on aime à la nommer, démontre également que Madagascar est un des pays les plus pauvres au monde. Malgré cette situation économique et sanitaire déplorable, les malgaches sont toujours en action, en mouvement…

Tana est une capitale qui vit, bouge,  brille. Son architecture désordonnée et ses multiples quartiers font de cette ville un point d’arrivée et de départ pittoresque !

Je suis guide Accompagnateur en Moyenne Montagne Français mais officie à Madagascar, le pays qui m’est cher ! J’ai créé MahayExpédition dans le but d’offrir des séjours authentiques et proches de la population. Mon rôle sur place est la gestion, la prospection et la mise en place des circuits. Je parcours le pays à la rencontre des guides locaux, des associations et ONG afin d’établir le contact. Ces déplacements sont pour moi le moyen de créer, d’échanger, de comparer et d’adapter les futurs séjours à vos envies.

Madagascar ne se visite pas …. Madagascar se vit et se laisse imprégner au rythme du temps qui est le leur : « mora mora » !

 « Nous avons l’heure … eux ont le temps »

Le circuit « Arts et Traditions »

Femme Zafimaniry rentrant du marché © MahayExpedition

Femme Zafimaniry rentrant du marché
© MahayExpedition

Ce circuit « Arts et Traditions » de 14 jours au départ d’Antanarivo que je vous propose, vous emmènera au-delà du temps à la rencontre de trois ethnies sur les douze que l’île Rouge comporte. Madagascar est ancrée dans les traditions et la vie des malgaches qu’elles rythment, s’en ressent.

Improprement nommés, les hauts plateaux centraux qui évoluent entre 800 et 2000m seront vos lignes directrices pour ce périple. Après avoir quitté la capitale, vous partirez en direction du sud par la mythique Rn7 avant de faire un premier arrêt à Antsirabe la ville du « pousse- pousse» … Une visite de cette ville thermale est au programme avant de rejoindre le gîte d’accueil du village d’Ambohindranandriana situé à 20 km dans la campagne malgache. (Une option liaison VTT de 2h peut être proposée au départ d’Antsirabe pour ceux qui le souhaitent). Ce village fait partie d’un projet Accueil Villageois initié par AVIMA, structure malgache qui a eu le soutien de la région Auvergne pendant 5 ans et qui regroupe 7 villages situés dans les alentours de la ville thermale. Son objectif ? La promotion du tourisme durable comme outil de développement.

Cette première étape du séjour, vous permettra de créer un premier contact des plus chaleureux avec la population locale. Accueil « chant et voix » par les membres de l’association suivi d’un repas malgache traditionnel clôturerons la première soirée. La journée du lendemain sera l’occasion de partir randonner à la conquête de la colline sacrée de Vontovorona située à 4h de marche du village. Au cours de cette marche (avec sacs allégés), vous traverserez quelques villages (dont un d’artisans forgerons), mais c’est sur le chemin du retour que vous prendrez le temps d’en apprécier les charmes (vannières, sculpteurs sur cornes de zébus…).

Tsangam-bato ©MahayExpedition

Tsangam-bato © MahayExpedition

Cette partie de l’île porte les traces géologiques d’une activité volcanique passée due entre autre au détachement de l’Inde de la Grande Île (90 M.A). Toutes les ères géologiques sont présentes à Madagascar. Vous en serez les premiers convaincus arrivés au sommet de la colline sacrée … dont l’ascension finale est des plus authentiques !

Artisanat malgache et traversée en pays Zafimaniry

Ambositra, capitale de l’artisanat malgache, sera votre prochaine étape. Vous y serez accueillis par Fredier, président/fondateur de l’association des guides d’Ambositra et président/fondateur de l’association « Vonona ao amoron’i mania » dont l’objectif est la scolarisation des enfants du village de Bethel. Une visite des réalisations de l’association sera l’objet de la matinée : école et cantine scolaire.

Puis, après un déjeuner dans le village, c’est par une petite randonnée de 3h à travers rizières et hameaux que rejoindrez Ambositra et votre hôtel.

Le trek en pays Zafimaniry débutera donc au matin du 6ème jour avec 5 jours de randonnée au programme dans un paysage vallonné, verdoyant où villages traditionnels Zafimaniry, cascades, rizières en terrasses et acclamations des zazakely (enfants) seront votre quotidien.

Village Zafimaniry © MahayExpedition

Village Zafimaniry © MahayExpedition

L’art de la sculpture sur bois Zafimaniry est classé Patrimoine Immatériel Mondial de l’Unesco depuis 2007.

Ambohimitombo, Faliarivo, Sahalangina, Sahatavy, Ambohibe sont autant de consonances qui appellent au voyage et à l’évasion. La durée des étapes est variable mais se situe autour des 5 à 6h de marche quotidienne sur un rythme paisible. Le parcours collinéen, les chemins étroits, les marches et échelles (que nos amis malgaches s’amusent à descendre pieds nus, un enfant dans les bras et un sac de riz sur la tête) ne sont pas de tout repos. Mais les échanges et rencontres dans chaque village, la faune et la flore que Fredier maitrise auront raison de votre fatigue…passagère.

Art Zafimaniry © MahayExpedition

Art Zafimaniry © MahayExpedition

Chaque soir, vous serez accueillis par le chef du village qui vous recevra avec les coutumes traditionnelles que tout voyageur désireux de passer une nuit, se doit de recevoir. Vous serez logés en tente ou chez l’habitant et mangerez des plats typiquement malgaches. Vous pourrez tout à loisir déambuler dans les villages et partager quelques moments privilégiés avec ce peuple.

Car le véritable art Zafimaniry s’exprime à travers les objets d’usage domestique (ustensiles ménagers, récipients divers, métiers à tisser, briquet traditionnel…) ainsi qu’à travers les éléments de construction telles les poutres, volets ou portes.

Enfant à Madagascar © MahayExpedition

Enfant à Madagascar © MahayExpedition

Ceux d’entre vous qui auront choisi de faire ce circuit au mois de juin participeront à la fête nationale dans le dernier village du trek. Depuis 1960, chaque 26 juin commémore l’indépendance de Madagascar et des festivités sont organisées dans chaque village du pays. L’occasion pour bon nombre de malgaches de se vêtir de leurs plus beaux atours et de danser au son des « Hira gasy » (groupes folkloriques locaux) : ambiance garantie.

Le lendemain, une journée de randonnée en boucle pour aller admirer la 2ème plus grande cascade de Madagascar, Itazonana. Au cours de cette balade, vous côtoierez les paysans locaux dont certains se sont spécialisés dans la fabrication du toaka gasy (prononcez tôka gach)… rhum artisanal. Cette journée clôturera ce trek en pays Zafimaniry.

Puis vous repartirez vers la capitale sur un rythme mora mora pour profiter de vos derniers instants sur la Grande Île.

« Je suis le riz et vous êtes l’eau ; Ils ne se quittent pas dans les champs, ils ne séparent pas dans le village ; Mais à chaque fois qu’ils se rencontrent, c’est entre eux un amour nouveau. ».
Hainteny merina (poème de l’ethnie Merina).

Pour plus d’informations et/ou pour réserver votre séjour, contactez-moi :

Mandrapihaona, à bientôt, Stéphane.

Cet article vous a plu ? Faites-nous part de vos commentaires sur la page Facebook CimAlp, et partagez-le autour de vous, pour faire connaître au plus grand nombre votre métier et vos randonnées !

.

Randonnée Circuits Arts et Traditions sur les hauts plateaux de Madagascar
Noter cet article