Vous êtes ici : » Astuces de voyageurs » Se protéger contre les moustiques en randonnée et en voyage

C’est un sujet d’une actualité brûlante ces temps-ci : comment se protéger contre les moustiques ? En effet avec la prolifération de moustiques tigres, les anciens cas de chikungunya et maintenant du virus zika en plus de la dengue il y a de quoi réviser les fondamentaux en matière de protection anti moustiques et notamment en voyage dans des contrées tropicales et en randonnée ou trekking.

Que risque-t-on ?

Dans 99% des cas il faut bien le reconnaitre la nuisance des moustiques se limite à des démangeaisons et des rougeurs. Mais néanmoins elles sont très désagréables et chaque personne y est plus ou moins réactive. En tout cas cela peut gâcher quelques nuits de sommeil et provoquer un inconfort persistant pendant quelques jours.

comment se protéger contre les moustiques

Si les cas graves sont rares il ne faut pas les prendre à la légère :
Le chikungunya est une maladie virale transmise à l’homme par des moustiques infectés. Elle provoque une fièvre persistante et des arthralgies (douleurs articulaires) sévères. Les autres symptômes sont myalgies, céphalées, nausée, fatigue et éruption cutanées diverses. Il n’existe pas de remède contre cette maladie. Le traitement est essentiellement symptomatique.

La dengue est une infection virale également transmise par les moustiques. Cette infection provoque rapidement un syndrome de type grippal et peut évoluer à l’occasion vers des complications potentiellement mortelles, appelées dengue sévère ou hémorragiques (plutôt dans le cas où on contracte la dengue pour la deuxième fois). L’incidence mondiale de la dengue a progressé de manière spectaculaire au cours des dernières décennies. Désormais, on peut considérer que près de la moitié de la population mondiale est exposée au risque de dengue.
La dengue sévit dans les régions tropicales et subtropicales du monde entier, avec une prédilection pour les zones urbaines et semi-urbaines.

La maladie à virus Zika est due à un virus transmis par des moustiques du genre Aedes.Les sujets atteints présentent en général une fièvre modérée, une éruption cutanée (exanthème) et une conjonctivite. Normalement, ces symptômes disparaissent en 2 à 7 jours. Il n’existe actuellement aucun traitement ou vaccin spécifique.
Comme on le voit, peu de traitements existent en cas d’infection, donc la meilleure forme de prévention consiste à se protéger efficacement et préventivement des piqûres de moustiques.

Comment se protéger contre les moustiques ?

La première chose à faire est de les éviter ! Pour maximiser vos chances de ne pas croiser les moustiques, éloignez-vous de tout ce qui est humide : mares, terrains marécageux, retenue d’eau…en général toutes les eaux stagnantes. Se tenir à l’écart de tous les récipients qui ont une eau croupie ou présente depuis plusieurs jours. Pour les éviter il faut connaitre aussi leurs horaires ! En général le pic de présence des moustiques est au petit matin, juste avant le lever du soleil et le soir après le coucher. Mais les fameux moustiques tigres porteurs de virus sévissent aussi la journée, donc méfiance !

comment se protéger contre les moustiques

C’est simple et ça parait de bon sens mais la première barrière pour se protégercontre les moustiques est constituée de vêtements. Plus vous laissez de surface de peau non recouverte plus vous augmentez les chances d’être piqué : ça va de soi ! Ceci étant dit c’est difficile d’être complètement recouvert des pieds à la tête mais par contre c’est une précaution très utile dans des pays à risques et aussi lors de randonnées en forêt par exemple, ou aux horaires les plus propices à leurs attaques.

Les conseils divers

Porter des vêtements couvrants de couleur plutôt claire. Les tenues foncées, qui emmagasinent la chaleur, attirent les moustiques de manière très efficace.
Se doucher après un effort, car la transpiration est un attractif très puissant.
Faire fonctionner un ventilateur ou le climatiseur dans les chambres équipées, les moustiques n’aimant ni le vent ni l’air frais.
Éviter les parfums et les produits odorants qui les attirent.
S’équiper d’une moustiquaire : vous pouvez en trouver des pliables et transportables qui se transforment en une sorte de cloche que vous pouvez mettre dans votre tente ou sur votre lit. C’est la meilleure protection dans les pays tropicaux et on n’a rien inventé de mieux depuis ! Si vous avez des enfants en bas âge c’est l’équipement obligatoire : les répulsifs et les insecticides ne conviennent pas aux bébés.
En zone à risques, installer aussi des moustiquaires aux fenêtres, Ce conseil peut aussi s’appliquer en France sans problème : on trouve des moustiquaires (sorte de petits rideaux légers) qui s’adaptent facilement aux fenêtres.

Les répulsifs cutanés

Les répulsifs cutanés se présentent souvent sous la forme de spray, il faut alors éviter de pulvériser directement vers les yeux et les muqueuses, mais on trouve aussi des formulations en crème ou gel.
Si les références et les marques de répulsifs sont légion, les substances actives utilisées le sont moins. Les produits ont surtout recours au DEET (N, N-diéthyl-3-méthylbenzamide), à l’IR 3535, à la caridine, aux extraits de plantes, à la citronnelle ou une huile essentielle. Les produits les plus efficaces sont à base de DEET, à 30 ou 50 %. Ils sont recommandés dans toutes les zones où les moustiques risquent de transmettre la dengue, le chikungunya ou le paludisme
Les fabricants sont souvent assez optimistes pour la durée de protection et annoncent 8 heures, parfois plus. En réalité, c’est toujours moins et c’est variable selon les individus et le contexte (pluie, sueur…). Quand un produit est efficace, la durée moyenne de protection mesurée lors de tests en laboratoire est plutôt de l’ordre de 4 heures. En fait, il faut appliquer une nouvelle couche dès qu’on sent les moustiques approcher. Tout simplement.

Les autres produits

Insecticides
Ils doivent tuer les moustiques, il leur faut donc des molécules chimiques adaptées. Ils utilisent des substances actives nocives pour la santé, il faut donc en faire un usage modéré.
Les bombes aérosol qui contiennent un insecticide de la famille des pyréthrinoïdes sont d’une efficacité redoutable. Sur les étiquettes, dans le paragraphe composition, ces substances se repèrent à leur nom qui se termine en « thrine » (transfluthrine, tétraméthrine…).
En général utiliser l’insecticide que si vous constatez une invasion de moustiques le soir dans une pièce laissée ouverte. Ne vous en servez pas pour vaporiser en prévention une maison entière. E surtout ne restez pas dans le nuage pendant les 15 mn qui suivent la vaporisation.

Les diffuseurs électriques qui se branchent sur une prise de courant sont parfois efficaces, parfois moins. C’est fonction de leur composition même si tous utilisent aussi des pyréthrinoïdes comme substance insecticide.
Les spirales à brûler qui contiennent une molécule de la famille des pyréthrinoïdes sont assez efficaces mais elles doivent être utilisées exclusivement en extérieur et agissent dans un rayon de 1m à 1m50 maximum.

Les vêtements anti-moustiques

Enfin, il existe une solution que beaucoup de gens ne connaissent pas encore et qui est de plus, particulièrement adaptée en voyage, en trek ou en randonnée : ce sont les vêtements anti moustiques, particulièrement efficaces pour se protéger contre les moustiques. Il en existe de plusieurs sortes mais je crois qu’il est bon d’attirer votre attention sur une innovation intéressante et saine biologiquement. Depuis peu, une molécule, la chitine, naturellement secrétée par les crustacés est utilisée comme répulsif naturel contre les moustiques. Des vêtements de voyage de toutes sortes en sont imprégnés : des shorts, des pantalons, des chemises, des chemisettes….

Non seulement c’est un produit naturel mais il est sans odeur, n’a aucune conséquence pour la peau humaine, et il ne nécessite aucun effort. Plus besoin de se rappeler de s’enduire de lotion ou de craindre d’oublier le spray à la chambre de l’hôtel. Vous n’avez qu’à enfiler vos vêtements anti moustiques le matin et vous voilà protégé. Votre protection est active instantanément et sans limite de temps. C’est un premier rideau très efficace pour écarter ces petits bêtes. De plus, rien ne laisse paraître sur ces vêtements qu’ils ont une protection intégrée : ni odeur, ni substance, ni couleur. Une protection invisible en somme !

comment se protéger contre les moustiques

Bien évidemment rien n’empêche de combiner cette solution naturelle, efficace et sans effort avec les solutions classiques pour une efficacité maximale. A vous de voir en fonction peut être du risque et de l’intensité des nuages des petits prédateurs !
En tout cas c’est là un moyen de protection très pratique, peu couteux (un léger supplément à un prix de vêtement classique) et qui garantit un minimum de protection dans le temps. Vous partez par exemple pour une randonnée : si au bout de quelques heures votre spray ne fait plus effet et qu’il faut songer à s’en remettre sur le corps, vous savez que vous portez au moins un vêtement anti moustique qui repoussera les agresseurs les plus audacieux et constituera ainsi un premier rideau de protection passive.

Bien évidemment il ne faut pas tomber dans une paranoïa exagérée mais se protéger contre les moustiques ne doit pas être pris à la légère. Des règles de bon sens et les bons outils sont largement suffisant pour écarter la majeure partie de la menace. C’est un minimum pour conserver un peu de confort et ne pas passer une journée ou une soirée entière aux proies de démangeaisons très désagréables. Avec nos conseils et un bon choix de vêtements de voyages par exemple, vous êtes quasiment certains de profiter pleinement e vos randonnées ou de vos voyages même dans les pays tropicaux les plus exposés.

Noter cet article