Vous êtes ici : » Astuces de voyageurs » Tour du monde : billets d’avion et budget

Votre tour du monde se précise ? L’itinéraire, vos papiers et les visas sont bouclés ? Il est désormais temps de penser à prendre son premier billet d’avion ! Et question budget comment ça marche ?

Les billets d’avion tour du monde

Faire un tour du monde, peut supposer de prendre l’avion à plusieurs reprises. Comment s’organiser avec les billets d’avion ?  Si nous généralisons, il est possible de faire 4 catégories :

  • tour-du-monde-avionBillets tour du monde : Les principales compagnies aériennes mondiales sont réunies en alliance (SkyTeam, OneWorld, Star Alliance, et maintenant Emirates seule, mais cette compagnie dessert beaucoup d’endroits dans le monde) et proposent des billets tour du monde. On voyage d’Est en Ouest (ou l’inverse), sans revenir en arrière, en achetant tous ses billets à l’avance et on obtient un prix assez intéressant. Les dates des vols sont fixées à l’avance, mais il est souvent possible de les modifier.

> Avantages : prix attractifs et pas de surprise, on sait ce que l’on dépense

> Inconvénients : départ et retour espacé de 364 jours maximum, itinéraire non modifiable (en tout cas pas gratuitement), itinéraire limité (on voyage de gros hub en gros hub)

  • Passer par une agence spécialisée : Certaines agences de voyage propose ce genre de services (notamment pour les destinations sortant des sentiers battus comme le Groenland par exemple). Ce n’est généralement pas plus cher (voire meilleur marché) que d’acheter ses billets d’avion soit même.

> Avantages : pas de surprise quant au prix final, économie de temps car quelqu’un fait les recherches pour vous

> Inconvénients : itinéraire non modifiable (en tout cas pas gratuitement), plus cher qu’un billet tour du monde classique

  • Acheter des billets d’avion au fur et à mesure … que dire de plus ! Cette méthode peut revenir chère si des recherches préalables n’ont pas été effectuées. Les prix sont sujets à l’actualité, aux augmentations du prix des carburants, etc.
    Avant le départ, il possible d’identifier les liaisons aériennes les plus régulières entre chacune des destinations envisagées pour trouver les moins chères. De notre côté, nous avons fait ces recherches à l’aide du site Skyscanner où il est possible de chercher des vols entre pays (ex : Thaïlande – Japon) et non pas uniquement entre aéroports (ex : Bangkok – Tokyo).

> Avantages : très grande liberté dans l’organisation de son voyage

> Inconvénients : peu vite revenir cher et peut demander du temps en voyage (recherche de billets…)

  • Favoriser au maximum les transports terrestres et les moyens de transport alternatifs : Une autre solution s’offre à vous, plutôt que de voyager en avion, préférez le bus,  le train,  le bateau et même l’auto-stop. Ainsi vous serez moins dépendant des coûts de l’avion et de son impact environnemental.
    Les prix de ces transports sont aussi beaucoup moins fluctuants que ceux des avions, ce qui permet de gérer au mieux son budget.

> Avantages : très grande liberté dans l’organisation de son voyage

> Inconvénients : peu limiter certains déplacements (traversée d’océan notamment) et les temps de transport sont plus longs.

Dans notre cas, nous avons choisi de faire un mixte entre ces deux dernières options. Si vous pensez conduire lors de vos déplacements dans les pays, pensez au permis international, gratuit et valable 3 ans.

Et niveau budget, comment ça fonctionne ?

tour-du-monde--monaieLorsqu’il est question de tour du monde, le sujet du budget revient souvent. En règle générale, « un tour du mondiste » moyen a besoin d’un budget de 10 000 à 15 000 euros par an, en incluant les dépenses préalables au départ (équipements, vaccinations, visas, assurance, frais bancaires, etc.). Bien entendu, il s’agit ici d’une estimation, le budget d’un tel voyage étant influencé par les activités réalisées, les transports choisis, le confort souhaité ainsi que par les zones géographiques visitées.

Malheureusement, encore une fois, pas de miracle. Les fonds nécessaires à une telle aventure sont souvent issus des économies de chacun. Néanmoins, il est possible d’obtenir quelques aides et/ou d’économiser, voire de gagner de l’argent, sur la route :

  • travailler au cours de son voyage (permis vacances travail en Australie, Nouvelle-Zélande, Canada, Japon, etc.)
  • travailler de manière volontaire en échange du gîte et du couvert (WWOOFING, WorkAway, HelpEx, etc.)
  • faire des rencontres en se faisant héberger par des locaux, des amis ou des amis d’amis (CouchSurfing, BeWelcome, etc.)
  • démarcher des sponsors, aussi bien financiers que matériels
  • postuler à des aides au projet dans certaines régions, départements et/ou communes

L’itinéraire est défini, le budget est bouclé, les formalités d’avant voyage sont effectuées, il est temps de faire son sac !

Retrouvez dans un prochain article les conseils de Tatiana et Romain qui vadrouillent à travers le monde, à la découverte des différentes cultures. Ils vous partageront leur expérience pour bien préparer votre valise et choisir les équipements adaptés. En attendant suivez leurs aventures sur leur blog ainsi que leur page Facebook.

Tour du monde : billets d’avion et budget
Noter cet article