Vous êtes ici : » Astuces de voyageurs » Tout savoir sur le balisage en randonnée

Dans la continuité de mon article sur le quid de la sécurité, voici quelques informations supplémentaires sur le balisage en randonnée dont les amateurs de marche à pied connaissent bien leur utilité. En effet, partir sans repère sur les sentiers pourrait avoir de sérieuses conséquences.

Le principe du balisage en randonnée

Les sentiers de randonnées sont aménagés de façon à permettre aux amateurs de pratiquer leur sport favori dans les meilleures conditions. Le balisage des sites est impérativement mis en place afin de faciliter les déplacements des usagers dans ces endroits et pour les empêcher de se perdre dans une forêt ou une lande inconnue. Sans repère vous risquez de vite être désorienté !

Le respect de l’environnement

Balisage en randonnée Le balisage est un ensemble de signes et de symboles de couleurs et de formes différentes pour orienter les randonneurs. Le marquage des sentiers de randonnées pédestres, équestres ou VTT est effectué de manière discrète pour ne pas défigurer le paysage et dans le respect de la préservation de l’aspect naturel des sites.

L’entretien des balises par des bénévoles

Chacun de ces balisages est pris en charge par les baliseurs bénévoles de la Fédération Française de Randonnée Pédestre. Ils contribuent à entretenir les sentiers et leurs environs immédiats. Ils entretiennent également l’homogénéité des symboles sur l’ensemble de l’hexagone.

Les différents types de balisage en randonnée

Les randonneurs se doivent de reconnaître les signalétiques des sentiers sur lesquels ils se rendent. Ils diffèrent selon le type de randonnée entrepris. Il est donc capital d’en connaître les détails.

Les sous-catégories de balisage

En France, les balisages se subdivisent en différentes catégories et dépendent du niveau de difficulté des chemins. Les randonneurs doivent donc faire la différence entre :

Balisage en randonnée

Les différents types de balisage
© Fédération Française de la Randonnée Pédestre

  • les chemins de Grande Randonnée ou GR

Les chemins de Grande Randonnée se caractérisent par un tracé linéaire. L’itinéraire peut s’effectuer sur une période de plusieurs jours. Il est aussi possible de choisir des parcours d’une journée. Le balisage utilisé dans ce contexte est composé d’un trait rouge superposé à un trait blanc. Cette signalétique est commune à la France, les Pays-Bas, la Belgique et l’Espagne.

  • les Grandes Randonnée de Pays ou GRd

Les sentiers de Grande Randonnée de Pays sont marqués par des traits horizontaux jaunes et rouges. Ils sont spécifiquement destinés à la visite d’une région donnée : sa culture, son patrimoine, son économie. Le parcours est souvent en boucle. Il est plus court qu’un chemin de Grande Randonnée. Des passerelles permettent de choisir son parcours en fonction du temps et des capacités physiques. Les localités se chargent elles-mêmes de l’entretien de ces tracés.

  • Les Promenades et Randonnée ou PR

Les Promenades et Randonnée se reconnaissent par les balises de trait jaune. Ce sont de petits circuits inférieurs à une journée de marche.

La forme du balisage

Le balisage se présente sur différents supports.

Les panneaux

Des panneaux sont généralement visibles en départ de randonnée.  Ils informent les randonneurs sur le parcours qu’ils vont entreprendre. Disposés à mi-parcours, ils permettent de s’orienter et de se situer par rapport au point de départ et d’arrivée.

Les marquages

Les marquages peints sont les plus courants. Ils sont présents à intervalles réguliers sur le sol, les arbres ou sur des poteaux.

Les cairns

Vous avez sûrement déjà croisé sur votre chemin des cairns qui vous ont peut être même induit en erreur! Comment ça des cairns ? Je m’explique.

Cairn sommet d'un montLes cairns sont des monticules de pierre placés le plus souvent à des endroits où un « balisage classique » ne serait pas voyant ou lorsque le chemin à suivre n’est pas très visible (sable, rochers, neige…). Ces monticules de pierres permettent respectivement selon les cas de prendre la bonne direction et de voir de loin la suite du parcours.

 

Mais là où il faut faire attention, c’est que les cairns, espiègles, peuvent également indiquer un sommet, commémorer la mort de quelqu’un ou un événement important, mesurer et surveiller le niveau d’un cours d’eau.

Comment savoir alors si je suis un cairn ou pas ? Tout simplement, si vous faite face à la fois à un cairn et à un balisage dit classique suivez plutôt le balisage, à moins que le chemin soit accidenté, et dans ce cas les cairns indiquent un chemin de « déviation ». Dans tous les cas, suivez également votre itinéraire sur la carte. Cela vous confortera dans votre intuition pour choisir la bonne direction.

Vous voilà averti pour trouver votre route lors de votre prochaine randonnée. N’oubliez pas d’emporter dans votre sac à dos les bons accessoires et de vous habiller en conséquence.

Tout savoir sur le balisage en randonnée
Noter cet article